formularioHidden
formularioRDF
Login

 

Buscar en La Rioja Turismo close

Empieza a teclear...

Tu búsqueda no ha obtenido ningún resultado.

Panel Information

Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar la experiencia de navegación y ofrecer contenidos de interés. Al continuar con la navegación entendemos que se acepta nuestra política de cookies.

Voir et à faire

visualisation

facetas
filter_listFiltrar

207 résultats

...

Logroño

Su verdadero nombre es "Puente de San Juan de Ortega", en recuerdo de una capilla que en el siglo XVIII existía en la orilla izquierda del Ebro en honor a este santo al que algunos historiadores consideraban el constructor del primer puente de piedra que existió sobre el Ebro a su paso por Logroño. El que ha permanecido hasta nuestros días fue proyectado por Fermín Manso de Zúñiga e inaugurado en 1884. Tiene 198 metros de longitud y cuenta con siete arcos sustentados sobre pilares cilíndricos.

Logroño

Su verdadero nombre es "Puente de San Juan de Ortega", en recuerdo de una capilla que en el siglo XVIII existía en la orilla izquierda del Ebro en honor a este santo al que algunos historiadores consideraban el constructor del primer puente de piedra que existió sobre el Ebro a su paso por Logroño. El que ha permanecido hasta nuestros días fue proyectado por Fermín Manso de Zúñiga e inaugurado en 1884. Tiene 198 metros de longitud y cuenta con siete arcos sustentados sobre pilares cilíndricos.

...

Logroño

L'église San Bartolomé est la plus ancienne de Logroño. Construite en pierre de taille, elle conserve du 12e siècle le plan, l'abside centrale semi-circulaire et la décoration des chapiteaux propre aux églises du Chemin. À noter le portail gothique, ogival, soigneusement ornementé. La tour-clocher, intégrée dans la muraille, faisait donc partie du système défensif de la ville et a été relevée au fur et à mesure que la ville grandissait. Ainsi, si les deux premiers corps sont en pierre de taille, comme l'église et la muraille, les deux suivants sont en pierre décorée de petits azulejos (carreaux) mozarabes.

Logroño

L'église San Bartolomé est la plus ancienne de Logroño. Construite en pierre de taille, elle conserve du 12e siècle le plan, l'abside centrale semi-circulaire et la décoration des chapiteaux propre aux églises du Chemin. À noter le portail gothique, ogival, soigneusement ornementé. La tour-clocher, intégrée dans la muraille, faisait donc partie du système défensif de la ville et a été relevée au fur et à mesure que la ville grandissait. Ainsi, si les deux premiers corps sont en pierre de taille, comme l'église et la muraille, les deux suivants sont en pierre décorée de petits azulejos (carreaux) mozarabes.

...

Logroño

Le Théâtre Bretón de los Herreros, plus connu sous le nom de Théâtre Bretón, est un théâtre municipal (géré par la mairie de Logroño).

Le théâtre possède deux salles :
LE THÉÂTRE BRETÓN proprement dit.
LE SALON DES COLONNES.

En 1879, la commune de Logroño, présidée par Don Diego de Francia, marquis de San Nicolás, décide l'achat de terrains et charge l'architecte/constructeur D. Félix Navarro de la construction du théâtre qui prend le théâtre de Gijón comme modèle.

Le 19 septembre 1880, le théâtre est inauguré par la représentation de plusieurs pièces de Bretón de los Herreros. Il possède 700 places et des gradins en fer à cheval s'élevant sur trois niveaux et sur tout le périmètre. Le nouvel espace fut baptisé Théâtre Quintana bien que la vox populi ait toujours préféré le nom de Théâtre principal.

Pour en savoir plus sur le Théâtre Bretón, veuillez télécharger le document depuis le lien suivant.

Logroño

Le Théâtre Bretón de los Herreros, plus connu sous le nom de Théâtre Bretón, est un théâtre municipal (géré par la mairie de Logroño).

Le théâtre possède deux salles :
LE THÉÂTRE BRETÓN proprement dit.
LE SALON DES COLONNES.

En 1879, la commune de Logroño, présidée par Don Diego de Francia, marquis de San Nicolás, décide l'achat de terrains et charge l'architecte/constructeur D. Félix Navarro de la construction du théâtre qui prend le théâtre de Gijón comme modèle.

Le 19 septembre 1880, le théâtre est inauguré par la représentation de plusieurs pièces de Bretón de los Herreros. Il possède 700 places et des gradins en fer à cheval s'élevant sur trois niveaux et sur tout le périmètre. Le nouvel espace fut baptisé Théâtre Quintana bien que la vox populi ait toujours préféré le nom de Théâtre principal.

Pour en savoir plus sur le Théâtre Bretón, veuillez télécharger le document depuis le lien suivant.

...

Logroño

Le Musée de La Rioja est également connu comme le Palais Espartero. Cet immeuble baroque du 18e, où se retira le général Espartero après son abandon de la politique, contient de précieuses collections de peinture, de sculpture et d'objets ethnographiques, ainsi que des éléments provenant de différents sites archéologiques.

Le musée couvre une surface totale de 3 042 m2, dont 1 138 m2 appartiennent au Palais del Espartero et 1 903 m2 au bâtiment neuf.

Au rez-de-chaussée, le musée dispose d'une boutique, d'une bibliothèque et d'une salle pour les expositions temporaires, qui s'ajoute à la salle d'expo du sous-sol. Au premier étage, la visite commence par une projection audiovisuelle abordant l'histoire de La Rioja et se poursuit par un parcours dans différents espaces qui présentent la Préhistoire, l'époque préromane et le monde romain. Les espaces représentent des aspects tels que l'économie, les moyens de subsistance, les croyances, le culte et l'habitat de l'époque.

Le premier étage expose des fonds archéologiques et des Beaux-Arts du Moyen-Âge, de la Renaissance et du de l'âge Baroque. Parmi les pièces exposées, soulignons les tables de San Millán, le retable de Torremuña et des éléments du monastère de la Estrella de San Asensio.

Deux espaces se partagent le troisième niveau. Dans le premier, des collections de peinture du 19e et de la première moitié du 20e siècle, dont plusieurs chefs-d’œuvre déposés par le Musée du Prado. Le second espace est consacré à l'ethnographie et, plus particulièrement, à l'agriculture et à l'élevage, aux métiers artisanaux et à la sphère ménagère.

Chaque niveau illustre ses contenus par le biais de panneaux, montages audiovisuels et écrans tactiles, ainsi qu'un point tiflologique pour rendre accessibles aux non-voyants et aux malvoyants les contenus muséistiques.

Logroño

Le Musée de La Rioja est également connu comme le Palais Espartero. Cet immeuble baroque du 18e, où se retira le général Espartero après son abandon de la politique, contient de précieuses collections de peinture, de sculpture et d'objets ethnographiques, ainsi que des éléments provenant de différents sites archéologiques.

Le musée couvre une surface totale de 3 042 m2, dont 1 138 m2 appartiennent au Palais del Espartero et 1 903 m2 au bâtiment neuf.

Au rez-de-chaussée, le musée dispose d'une boutique, d'une bibliothèque et d'une salle pour les expositions temporaires, qui s'ajoute à la salle d'expo du sous-sol. Au premier étage, la visite commence par une projection audiovisuelle abordant l'histoire de La Rioja et se poursuit par un parcours dans différents espaces qui présentent la Préhistoire, l'époque préromane et le monde romain. Les espaces représentent des aspects tels que l'économie, les moyens de subsistance, les croyances, le culte et l'habitat de l'époque.

Le premier étage expose des fonds archéologiques et des Beaux-Arts du Moyen-Âge, de la Renaissance et du de l'âge Baroque. Parmi les pièces exposées, soulignons les tables de San Millán, le retable de Torremuña et des éléments du monastère de la Estrella de San Asensio.

Deux espaces se partagent le troisième niveau. Dans le premier, des collections de peinture du 19e et de la première moitié du 20e siècle, dont plusieurs chefs-d’œuvre déposés par le Musée du Prado. Le second espace est consacré à l'ethnographie et, plus particulièrement, à l'agriculture et à l'élevage, aux métiers artisanaux et à la sphère ménagère.

Chaque niveau illustre ses contenus par le biais de panneaux, montages audiovisuels et écrans tactiles, ainsi qu'un point tiflologique pour rendre accessibles aux non-voyants et aux malvoyants les contenus muséistiques.

...

Logroño

L'église Santiago el Real constitue une halte de pèlerins. Datée du 16e siècle, c'est l'église la plus liée à la ville car c'est là que se réunissait le Conseil Municipal et où étaient conservées les archives. La façade, en forme d'arc de triomphe (17e s.) est ornée de deux statues du saint, l'une en habits de pèlerin et l'autre comme Saint-Jacques pourfendeur de maures.

À côté de l'église, voici la fontaine Santiago, également appelée « fontaine des pèlerins » car ceux-ci s'y arrêtaient volontiers pour se rafraîchir et se reposer.

Logroño

L'église Santiago el Real constitue une halte de pèlerins. Datée du 16e siècle, c'est l'église la plus liée à la ville car c'est là que se réunissait le Conseil Municipal et où étaient conservées les archives. La façade, en forme d'arc de triomphe (17e s.) est ornée de deux statues du saint, l'une en habits de pèlerin et l'autre comme Saint-Jacques pourfendeur de maures.

À côté de l'église, voici la fontaine Santiago, également appelée « fontaine des pèlerins » car ceux-ci s'y arrêtaient volontiers pour se rafraîchir et se reposer.

...

Logroño

Située au cœur de la vieille ville, l'église impériale Santa María de Palacio, fut fondée au 11e siècle, reconstruite au 12e, agrandie et remaniée au 16e, avant d'être finalement reconstruite au 18e siècle. Corps central à trois nefs, avec cloître et chapelle de Nuestra Señora de la Antigua adossés. Sur la nef centrale, une lanterne, populairement connue comme « l'Aiguille ». À noter le retable du maître-autel, d'Arnao de Bruxelles, du milieu du 16e s.; la Vierge de l'Èbre, romane du 12e ; et la Vierge de la Antigua.

Le cloître est aujourd'hui l'un des siège du Musée Diocésain.

Logroño

Située au cœur de la vieille ville, l'église impériale Santa María de Palacio, fut fondée au 11e siècle, reconstruite au 12e, agrandie et remaniée au 16e, avant d'être finalement reconstruite au 18e siècle. Corps central à trois nefs, avec cloître et chapelle de Nuestra Señora de la Antigua adossés. Sur la nef centrale, une lanterne, populairement connue comme « l'Aiguille ». À noter le retable du maître-autel, d'Arnao de Bruxelles, du milieu du 16e s.; la Vierge de l'Èbre, romane du 12e ; et la Vierge de la Antigua.

Le cloître est aujourd'hui l'un des siège du Musée Diocésain.

...

Logroño

Le marché de San Blas est, de loin, le marché le plus intimement lié à l'histoire, le tourisme et la vie de la ville. La vie de la ville défile entre ses murs  : un monde plein d'odeurs, de sons, de textures, de couleurs et de formes. Un lieu d'échange de biens et de produits, mais aussi de bavardage, de conseils et de rencontres.

Les halles de San Blas de Logroño allient une belle architecture et une délicieuse offre gastronomique. Poissons, légumes, fruits secs, épices et charcuteries sont quelques-uns des délices exposés sur les différents étals d'un marché plein de caractère, qui change de saveurs au fil des saisons.

Professionnels et passionnés des traditions, nos commerçants sont de véritables experts de l'alimentation et des produits frais. Ils sauront vous conseiller ! Pour que vous soyez en sécurité à notre côté.

Logroño

Le marché de San Blas est, de loin, le marché le plus intimement lié à l'histoire, le tourisme et la vie de la ville. La vie de la ville défile entre ses murs  : un monde plein d'odeurs, de sons, de textures, de couleurs et de formes. Un lieu d'échange de biens et de produits, mais aussi de bavardage, de conseils et de rencontres.

Les halles de San Blas de Logroño allient une belle architecture et une délicieuse offre gastronomique. Poissons, légumes, fruits secs, épices et charcuteries sont quelques-uns des délices exposés sur les différents étals d'un marché plein de caractère, qui change de saveurs au fil des saisons.

Professionnels et passionnés des traditions, nos commerçants sont de véritables experts de l'alimentation et des produits frais. Ils sauront vous conseiller ! Pour que vous soyez en sécurité à notre côté.

...

Logroño

El Centro de la Cultura del Rioja es un espacio singular dedicado al mundo de la cultura del vino de Rioja y su gastronomía edificado en un particular espacio, sobre los restos rehabilitados del Palacio de los Yangüas del siglo XVI y enclavado en el corazón del casco antiguo de Logroño, dentro del "triángulo de oro" del enoturismo en la ciudad, lo que lo convierte en el núcleo del turismo enológico en nuestra región. Un museo que te transmitirá una forma de vida en torno a un producto único: el vino de Rioja.

Logroño

El Centro de la Cultura del Rioja es un espacio singular dedicado al mundo de la cultura del vino de Rioja y su gastronomía edificado en un particular espacio, sobre los restos rehabilitados del Palacio de los Yangüas del siglo XVI y enclavado en el corazón del casco antiguo de Logroño, dentro del "triángulo de oro" del enoturismo en la ciudad, lo que lo convierte en el núcleo del turismo enológico en nuestra región. Un museo que te transmitirá una forma de vida en torno a un producto único: el vino de Rioja.

...

Logroño

La concathédrale de Santa María de la Redonda, construite sur un oratoire du 12e siècle, donne sur l'une des principales artères de la ville, la rue Portales. Entreprise au 15e siècle, elle a connu divers agrandissements et remaniements jusqu'au 18e siècle. Sa façade principale, construite comme un retable, est close par une grande grille en fer forgé. Les tours, surnommées « les Jumelles », caractéristiques du baroque régional, sont parentes d'autres clochers de La Rioja signés du même architecte : Martín de Beratúa.

Ses trois nefs, séparées par de grandes colonnes cylindriques, s'achèvent sur un déambulatoire. Parmi ses éléments les plus représentatifs, citons une Crucifixion attribuée à Michel-Ange ; le sépulcre du général Espartero et de sa femme, Jacinta Martínez de Sicilia ; les grilles qui ferment les chapelles latérales, exceptionnelles par leur travail de forge et de sculpture ; et le Santo Sepulcro de la chapelle Nuestra Señora de los Ángeles, élaboré en écaille, filigrane d'argent et bois.

Logroño

La concathédrale de Santa María de la Redonda, construite sur un oratoire du 12e siècle, donne sur l'une des principales artères de la ville, la rue Portales. Entreprise au 15e siècle, elle a connu divers agrandissements et remaniements jusqu'au 18e siècle. Sa façade principale, construite comme un retable, est close par une grande grille en fer forgé. Les tours, surnommées « les Jumelles », caractéristiques du baroque régional, sont parentes d'autres clochers de La Rioja signés du même architecte : Martín de Beratúa.

Ses trois nefs, séparées par de grandes colonnes cylindriques, s'achèvent sur un déambulatoire. Parmi ses éléments les plus représentatifs, citons une Crucifixion attribuée à Michel-Ange ; le sépulcre du général Espartero et de sa femme, Jacinta Martínez de Sicilia ; les grilles qui ferment les chapelles latérales, exceptionnelles par leur travail de forge et de sculpture ; et le Santo Sepulcro de la chapelle Nuestra Señora de los Ángeles, élaboré en écaille, filigrane d'argent et bois.

...

Logroño

Les installations du complexe multisport de Lobete, au centre de Logroño, proposent les installations suivantes :
- Patinoire avec gradins pour 640 personnes.
- Salle multisport avec gradins pour 1000 spectateurs.
- Deux piscines.
- Station thermale urbaine avec piscine à hydromassage, relaxation, thermes, saunas, bains de vapeur, douches cycloniques, tonification, fontaines à glaçons, etc.
- Gymnase.
- Salles polyvalentes.
- Vestiaires, services, entrepôts et cafétéria.

Logroño

Les installations du complexe multisport de Lobete, au centre de Logroño, proposent les installations suivantes :
- Patinoire avec gradins pour 640 personnes.
- Salle multisport avec gradins pour 1000 spectateurs.
- Deux piscines.
- Station thermale urbaine avec piscine à hydromassage, relaxation, thermes, saunas, bains de vapeur, douches cycloniques, tonification, fontaines à glaçons, etc.
- Gymnase.
- Salles polyvalentes.
- Vestiaires, services, entrepôts et cafétéria.

...

Logroño

La Maison de l'Image est installée dans un bâtiment ancien (1700) restauré dans le respect de son architecture originale mais sur la base de critères durables, écologiques et bioclimatiques.
Tous les étages de l'édifice sont entièrement consacrés à la photo et à la vidéo, en plein centre historique de Logroño.

La Maison de l'Image est un centre culturel contemporain doté d'une galerie d'art, d'une maison d'édition, d'un centre de formation audiovisuelle, d'archives possédant d'importants fonds de photographie historique et contemporaine, de salles de réunion, salles de cours, plateaux et laboratoires, d'un studio d'enregistrement, d'une grande bibliothèque et d'une boutique spécialisée.

Logroño

La Maison de l'Image est installée dans un bâtiment ancien (1700) restauré dans le respect de son architecture originale mais sur la base de critères durables, écologiques et bioclimatiques.
Tous les étages de l'édifice sont entièrement consacrés à la photo et à la vidéo, en plein centre historique de Logroño.

La Maison de l'Image est un centre culturel contemporain doté d'une galerie d'art, d'une maison d'édition, d'un centre de formation audiovisuelle, d'archives possédant d'importants fonds de photographie historique et contemporaine, de salles de réunion, salles de cours, plateaux et laboratoires, d'un studio d'enregistrement, d'une grande bibliothèque et d'une boutique spécialisée.

Romanos

tipo de documento Endroits visitables

...

Logroño

Que reste-t-il de la romanisation de la Rioja ? Des vestiges du système de communication et d'infrastructures entre les villes romaines :

Alfaro : Graccurris: premier établissement romain dans la vallée de l’Èbre.

Calahorra : Calagurris et Iula Nassica : depuis la Pax Augusta, ce fut une commune de droit, avec des ouvrages tels que des aqueducs, cloaques, thermes et un cirque.

Calagurris et Iula Nassica : depuis la Pax Augusta, ce fut une commune de droit, avec des ouvrages tels que des aqueducs, cloaques, thermes et un cirque.

Varea : Vareia. Dans ce qui fut l'une des villes romaines les plus importantes, de nombreux restes ont été trouvés : monnaies, céramique et la broche en or et argent de Vareia.

Tricio : Tritium Magallum : centre important de poterie qui exportait ses produits de terra sigillata dans tout l'empire romain.

Tritium Magallum : centre important de poterie qui exportait ses produits de terra sigillata dans tout l'empire romain.

Libia : village probablement situé entre Herramélluri et Grañón.

CHAUSSÉES

La plus importante, celle de la vallée de l'Èbre reliait Zaragoza à Briviesca. De la chaussée de l'Èbre partaient des voies secondaires vers Numance par les vallées de l'Iregua, du Najerilla, de la Leza, du Cidacos et de l'Alhama. Un tronçon de 35 kilomètres de la chaussée romaine de Varea à Numancia, entre Torrecilla en Cameros et Piqueras, a été récupéré et aménagé pour la randonnée.

La chaussée la plus importante qui suivait la vallée de l'Èbre, ralliait Saragosse à Briviesca. De la chaussée de l'Èbre partaient des voies secondaires vers Numance par les vallées de l'Iregua, du Najerilla, de la Leza, du Cidacos et de l'Alhama. Un tronçon de 35 kilomètres de la chaussée romaine de Varea à Numancia, entre Torrecilla en Cameros et Piqueras, a été récupéré et aménagé pour la randonnée.

PONTS

Pont Mantible sur l'Èbre, à sept kilomètres environ de Logroño, en direction d'Asa.

Pont de Cihuri : pont romain du 2e siècle de notre ère, repris à l'époque médiévale, sur le Tirón dans le quartier du Priorato.

PORTES

À Calahorra, des quatre portes principales de la ville, il nous reste la porte du Planillo de San Andrés, une autre près des restes de la muraille sous San Francisco, et une dernière, bouchée, rue Refugio.

À Calahorra, des quatre portes principales de la ville, il nous reste la porte du Planillo de San Andrés, une autre près des restes de la muraille sous San Francisco, et une dernière, bouchée, rue Refugio.

GROSSES TOURS

Des cinq ou six qui dominaient Calahorra seule a été conservée une, détériorée, au Portillo de La Rosa, appelée Morrión de San Andrés.

CIRQUES

A proximité de l'actuel Paseo del Mercandal, à Calahorra, il existait un cirque romain dont il ne reste que des pans de mur de sa partie Nord. Calahorra conserve également les vestiges d'un sanctuaire, des thermes et des cloaques ou système d'égouts, qui peuvent être visités.

À proximité de l'actuel Paseo del Mercandal, à Calahorra, il existait un cirque romain dont il ne reste que des pans de mur de la partie Nord. Calahorra conserve également les vestiges d'un sanctuaire, des thermes et des cloaques ou système d'égout, qui peuvent être visités.

AQUEDUCS

Des vestiges d'un aqueduc ont été retrouvés à Alcanadre. 13 arcs de l'aqueduc qui devait en compter 108 se trouvent entre l'Èbre et la route de Lodosa à Los Arcos. Il alimentait en eau Calahorra, à 18 kilomètres en ligne droite.

Aqueduc de Sorbán, qui transportait de l'eau probablement depuis Arnedo.

FONTAINES

À Alfaro, du 1er siècle. Nymphée romain. Monument national. Ensemble hydraulique composé d'un barrage, d'un pont et d'une fontaine, lieu de culte des nymphes de l'Alhama jusqu'au 4e siècle.

À Alfaro, du Ier siècle. Monument national. Ensemble hydraulique composé d'un barrage, d'un pont et d'une fontaine, lieu de culte des nymphes de l'Alhama jusqu'au 4e siècle.

SCULPTURE

Dame de Calahorra. Tête amovible, 21 cm de haut, trouvée sur le site archéologique de La Clínica, à Calahorra, du IIe siècle.

Vénus de Herramélluri : Statue en bronze de petit format (20 cm de haut), IIe siècle.

Aphrodite de Calahorra. Marbre blanc, de 1,20 m de haut, 1er siècle.

CÉRAMIQUE

Les ateliers de potiers de Tricio, Bezares, Arenzana de Arriba et Nájera fabriquaient des poteries rouges, de style terra sigillata, avec le cachet du potier en fond de pièce.

Quant au site archéologique de La Maja, en cours d'étude, il a révélé des traces de la fabrication de verre.

Logroño

Que reste-t-il de la romanisation de la Rioja ? Des vestiges du système de communication et d'infrastructures entre les villes romaines :

Alfaro : Graccurris: premier établissement romain dans la vallée de l’Èbre.

Calahorra : Calagurris et Iula Nassica : depuis la Pax Augusta, ce fut une commune de droit, avec des ouvrages tels que des aqueducs, cloaques, thermes et un cirque.

Calagurris et Iula Nassica : depuis la Pax Augusta, ce fut une commune de droit, avec des ouvrages tels que des aqueducs, cloaques, thermes et un cirque.

Varea : Vareia. Dans ce qui fut l'une des villes romaines les plus importantes, de nombreux restes ont été trouvés : monnaies, céramique et la broche en or et argent de Vareia.

Tricio : Tritium Magallum : centre important de poterie qui exportait ses produits de terra sigillata dans tout l'empire romain.

Tritium Magallum : centre important de poterie qui exportait ses produits de terra sigillata dans tout l'empire romain.

Libia : village probablement situé entre Herramélluri et Grañón.

CHAUSSÉES

La plus importante, celle de la vallée de l'Èbre reliait Zaragoza à Briviesca. De la chaussée de l'Èbre partaient des voies secondaires vers Numance par les vallées de l'Iregua, du Najerilla, de la Leza, du Cidacos et de l'Alhama. Un tronçon de 35 kilomètres de la chaussée romaine de Varea à Numancia, entre Torrecilla en Cameros et Piqueras, a été récupéré et aménagé pour la randonnée.

La chaussée la plus importante qui suivait la vallée de l'Èbre, ralliait Saragosse à Briviesca. De la chaussée de l'Èbre partaient des voies secondaires vers Numance par les vallées de l'Iregua, du Najerilla, de la Leza, du Cidacos et de l'Alhama. Un tronçon de 35 kilomètres de la chaussée romaine de Varea à Numancia, entre Torrecilla en Cameros et Piqueras, a été récupéré et aménagé pour la randonnée.

PONTS

Pont Mantible sur l'Èbre, à sept kilomètres environ de Logroño, en direction d'Asa.

Pont de Cihuri : pont romain du 2e siècle de notre ère, repris à l'époque médiévale, sur le Tirón dans le quartier du Priorato.

PORTES

À Calahorra, des quatre portes principales de la ville, il nous reste la porte du Planillo de San Andrés, une autre près des restes de la muraille sous San Francisco, et une dernière, bouchée, rue Refugio.

À Calahorra, des quatre portes principales de la ville, il nous reste la porte du Planillo de San Andrés, une autre près des restes de la muraille sous San Francisco, et une dernière, bouchée, rue Refugio.

GROSSES TOURS

Des cinq ou six qui dominaient Calahorra seule a été conservée une, détériorée, au Portillo de La Rosa, appelée Morrión de San Andrés.

CIRQUES

A proximité de l'actuel Paseo del Mercandal, à Calahorra, il existait un cirque romain dont il ne reste que des pans de mur de sa partie Nord. Calahorra conserve également les vestiges d'un sanctuaire, des thermes et des cloaques ou système d'égouts, qui peuvent être visités.

À proximité de l'actuel Paseo del Mercandal, à Calahorra, il existait un cirque romain dont il ne reste que des pans de mur de la partie Nord. Calahorra conserve également les vestiges d'un sanctuaire, des thermes et des cloaques ou système d'égout, qui peuvent être visités.

AQUEDUCS

Des vestiges d'un aqueduc ont été retrouvés à Alcanadre. 13 arcs de l'aqueduc qui devait en compter 108 se trouvent entre l'Èbre et la route de Lodosa à Los Arcos. Il alimentait en eau Calahorra, à 18 kilomètres en ligne droite.

Aqueduc de Sorbán, qui transportait de l'eau probablement depuis Arnedo.

FONTAINES

À Alfaro, du 1er siècle. Nymphée romain. Monument national. Ensemble hydraulique composé d'un barrage, d'un pont et d'une fontaine, lieu de culte des nymphes de l'Alhama jusqu'au 4e siècle.

À Alfaro, du Ier siècle. Monument national. Ensemble hydraulique composé d'un barrage, d'un pont et d'une fontaine, lieu de culte des nymphes de l'Alhama jusqu'au 4e siècle.

SCULPTURE

Dame de Calahorra. Tête amovible, 21 cm de haut, trouvée sur le site archéologique de La Clínica, à Calahorra, du IIe siècle.

Vénus de Herramélluri : Statue en bronze de petit format (20 cm de haut), IIe siècle.

Aphrodite de Calahorra. Marbre blanc, de 1,20 m de haut, 1er siècle.

CÉRAMIQUE

Les ateliers de potiers de Tricio, Bezares, Arenzana de Arriba et Nájera fabriquaient des poteries rouges, de style terra sigillata, avec le cachet du potier en fond de pièce.

Quant au site archéologique de La Maja, en cours d'étude, il a révélé des traces de la fabrication de verre.

filter_list

Filtrar

close

Trouvez

facetas