formularioHidden
formularioRDF
Login

 

Rechercher dans La Rioja Turismo close

COMMENCEZ À TAPER...

Aucun résultat de foin

Panel Information

Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar la experiencia de navegación y ofrecer contenidos de interés. Al continuar con la navegación entendemos que se acepta nuestra política de cookies.

Faire

facetas
filter_listFiltrar

visualisation

4 résultats

...

Cañas

Logement des animaux : chiens, chevaux... Des parcours à cheval sont proposés dans différents sites naturels. Ambiance familiale. En face du Monastère de Cañas. Tél. +34 941 150 147

Cañas

Logement des animaux : chiens, chevaux... Des parcours à cheval sont proposés dans différents sites naturels. Ambiance familiale. En face du Monastère de Cañas. Tél. +34 941 150 147

La Casona de Cañas

tipo de documento Restaurants

...

Cañas

Spécialité  : cuisine familiale traditionnelle. Excellent emplacement en face du monastère.

Cañas

Spécialité  : cuisine familiale traditionnelle. Excellent emplacement en face du monastère.

La Posada del Santo

tipo de documento Hébergement

...

Cañas

Le Gîte rural La Posada Del Santo est un gîte de 5 chambres, situé tout près de l'abbaye cistercienne Santa María de San Salvador, fondée en 1170. L'un des meilleurs exemplaires de l'art gothique dans La Rioja, encore habité par une communauté de cisterciennes, dans une ambiance de tranquillité et de repos.

La maison se trouve dans le village, mais de façon suffisamment indépendante pour pouvoir se sentir à la campagne. Caractéristiques  :
Extérieur : barbecue, jardin, mobilier de jardin, terrasse.
Intérieur : chambre avec salle de bain, chauffage, cheminée, cuisine, collection de jeux, salle à manger, lecteur DVD ou vidéo, équipement musical, lave-linge, lave-vaisselles, micro-ondes, séjour, télévision.
Services : lit bébé disponible, documentation sur la zone, petit-déjeuner.
Situation : accès goudronné, isolée dans le village, signalisation d'accès.

Activités
Route du Vin
Route des Monastères
Route de la Langue
Chemin de Compostelle
Ski (station de Valdezcaray à 38 km)
Golf (Rioja Alta club de golf à 4 km)

À voir
Santo Domingo de La Calzada (12 km)
Ezcaray, avec son architecture typique de la zone (25 km)
Nájera, siège de cour royale (13 km)
San Millán de la Cogolla, avec les monastères de Suso et de Yuso, berceau de l'espagnol (8 km)
Logroño, capitale de La Rioja, avec les tapas de la rue Laurel (41 km)
Briones, Musée du Vin Dinastía Vivanco (20 km)


Cañas

Le Gîte rural La Posada Del Santo est un gîte de 5 chambres, situé tout près de l'abbaye cistercienne Santa María de San Salvador, fondée en 1170. L'un des meilleurs exemplaires de l'art gothique dans La Rioja, encore habité par une communauté de cisterciennes, dans une ambiance de tranquillité et de repos.

La maison se trouve dans le village, mais de façon suffisamment indépendante pour pouvoir se sentir à la campagne. Caractéristiques  :
Extérieur : barbecue, jardin, mobilier de jardin, terrasse.
Intérieur : chambre avec salle de bain, chauffage, cheminée, cuisine, collection de jeux, salle à manger, lecteur DVD ou vidéo, équipement musical, lave-linge, lave-vaisselles, micro-ondes, séjour, télévision.
Services : lit bébé disponible, documentation sur la zone, petit-déjeuner.
Situation : accès goudronné, isolée dans le village, signalisation d'accès.

Activités
Route du Vin
Route des Monastères
Route de la Langue
Chemin de Compostelle
Ski (station de Valdezcaray à 38 km)
Golf (Rioja Alta club de golf à 4 km)

À voir
Santo Domingo de La Calzada (12 km)
Ezcaray, avec son architecture typique de la zone (25 km)
Nájera, siège de cour royale (13 km)
San Millán de la Cogolla, avec les monastères de Suso et de Yuso, berceau de l'espagnol (8 km)
Logroño, capitale de La Rioja, avec les tapas de la rue Laurel (41 km)
Briones, Musée du Vin Dinastía Vivanco (20 km)


...

Cañas

Le monastère dispose d'une hôtellerie avec une vaste cour intérieure. Les Carmélites qui y vivent élaborent de délicieuses douceurs et pâtisseries monastiques.

Cette abbaye cistercienne a été l'une des premières fondées en Espagne. Don Felipe Díaz de Haro, 9e seigneur de Biscaye, et son épouse doña Aldonza Ruiz de Castro donnent en 1170 les villages de Cañas et de Canillas aux moniales du monastère de Hayuela pour qu'elles fondent une abbaye en ce lieu.

La construction du monastère, progressive, s'est effectuée en trois étapes clairement différenciées, une étape romane dont il ne reste presque rien, une étape gothique qui correspond à une partie de l'église et à la salle capitulaire, datées de la seconde moitié du 12e, et une étape postérieure au 16e pendant laquelle est construite la nef centrale, les bas-côtés étant laissés inachevés. Le portail principal du monastère date de 1757. Les sœurs vivent actuellement dans la zone la plus récente du monastère. Nombre de pierres de l'église portent la marque de l'artisan qui les a taillées.

L'église du monastère surprend par sa luminosité, due à ses grandes baies. Le retable principal, de la Renaissance, œuvre d'Andrés de Melgar et de Guillén de Holanda, fut commandé par l'abbesse doña Leonor de Osorio vers 1523. En forme de triptyque, il est centré sur la Vierge Marie. Jusqu'en 1975 il se trouvait dans le presbyterium, mais aujourd'hui il orne l'entrée de l'église.

Le portail de la salle capitulaire se détache par l'exceptionnelle beauté de ses trois arcs brisés décorés de motifs végétaux. Elle abrite le sépulcre gothique (début du 15e) de la bienheureuse Doña Urraca López de Haro, fille des fondateurs qui prit les habits très jeune et qui fut la quatrième abbesse de la communauté. La religieuse est morte en 1262 et son corps ne s'est pas corrompu.

L'abbaye a été pionnière dans l'éclairage par fibre optique de ses deux musées : la salle des Reliques qui contient quatre collections allant de l'année de fondation du monastère jusqu'au 20e (admirez, parmi ses nombreuses pièces, une boîte hispano-musulmane du 11e /12e de provenance cordouane) ; et le musée du Cellier, dans lequel ont été installés divers retables, statues, reliefs et peintures.

La communauté cistercienne qui vit sans interruption dans le monastère depuis sa fondation se consacre au travail manuel et à la prière. Les sœurs décorent la porcelaine, élaborent des confiseries, fabriquent des rosaires et tiennent une petite hôtellerie.

Cañas

Le monastère dispose d'une hôtellerie avec une vaste cour intérieure. Les Carmélites qui y vivent élaborent de délicieuses douceurs et pâtisseries monastiques.

Cette abbaye cistercienne a été l'une des premières fondées en Espagne. Don Felipe Díaz de Haro, 9e seigneur de Biscaye, et son épouse doña Aldonza Ruiz de Castro donnent en 1170 les villages de Cañas et de Canillas aux moniales du monastère de Hayuela pour qu'elles fondent une abbaye en ce lieu.

La construction du monastère, progressive, s'est effectuée en trois étapes clairement différenciées, une étape romane dont il ne reste presque rien, une étape gothique qui correspond à une partie de l'église et à la salle capitulaire, datées de la seconde moitié du 12e, et une étape postérieure au 16e pendant laquelle est construite la nef centrale, les bas-côtés étant laissés inachevés. Le portail principal du monastère date de 1757. Les sœurs vivent actuellement dans la zone la plus récente du monastère. Nombre de pierres de l'église portent la marque de l'artisan qui les a taillées.

L'église du monastère surprend par sa luminosité, due à ses grandes baies. Le retable principal, de la Renaissance, œuvre d'Andrés de Melgar et de Guillén de Holanda, fut commandé par l'abbesse doña Leonor de Osorio vers 1523. En forme de triptyque, il est centré sur la Vierge Marie. Jusqu'en 1975 il se trouvait dans le presbyterium, mais aujourd'hui il orne l'entrée de l'église.

Le portail de la salle capitulaire se détache par l'exceptionnelle beauté de ses trois arcs brisés décorés de motifs végétaux. Elle abrite le sépulcre gothique (début du 15e) de la bienheureuse Doña Urraca López de Haro, fille des fondateurs qui prit les habits très jeune et qui fut la quatrième abbesse de la communauté. La religieuse est morte en 1262 et son corps ne s'est pas corrompu.

L'abbaye a été pionnière dans l'éclairage par fibre optique de ses deux musées : la salle des Reliques qui contient quatre collections allant de l'année de fondation du monastère jusqu'au 20e (admirez, parmi ses nombreuses pièces, une boîte hispano-musulmane du 11e /12e de provenance cordouane) ; et le musée du Cellier, dans lequel ont été installés divers retables, statues, reliefs et peintures.

La communauté cistercienne qui vit sans interruption dans le monastère depuis sa fondation se consacre au travail manuel et à la prière. Les sœurs décorent la porcelaine, élaborent des confiseries, fabriquent des rosaires et tiennent une petite hôtellerie.

filter_list

Filtrar

close

Trouvez

facetas