formularioHidden
formularioRDF
Login

 

Rechercher dans La Rioja Turismo close

COMMENCEZ À TAPER...

Aucun résultat de foin

Panel Information

Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar la experiencia de navegación y ofrecer contenidos de interés. Al continuar con la navegación entendemos que se acepta nuestra política de cookies.

Faire > san millán

facetas
filter_listFiltrar

visualisation

9 résultats

 

Nous vous proposons une visite culturelle unique : les monastères de Suso et de Yuso à San Millán de la Cogolla, classés au patrimoine mondial et Berceau de la langue espagnole. C'est de ces deux monastères que part la Route de la Langue.

...

Pensión Jauja

tipo de documento Hébergement

...

Alesanco

La Pension Jauja se trouve dans un environnement géographique privilégié de la Haute-Rioja, à 5 minutes de la Route des Monastères, à 10 minutes du Chemin de Saint-Jacques et à 20 minutes de Logroño ou San Millán. Située entre Cañas et Santo Domingo, à 10 minutes du Golf, elle offre sept chambres doubles avec salle de bain, télévision et air conditionné, certaines avec terrasse (et lit bébé sur demande). Petit-déjeuner (buffet), parking commode et piscine. Tarif avantageux et accueil soigné, aimable et convivial. Réservations par téléphone.

Alesanco

La Pension Jauja se trouve dans un environnement géographique privilégié de la Haute-Rioja, à 5 minutes de la Route des Monastères, à 10 minutes du Chemin de Saint-Jacques et à 20 minutes de Logroño ou San Millán. Située entre Cañas et Santo Domingo, à 10 minutes du Golf, elle offre sept chambres doubles avec salle de bain, télévision et air conditionné, certaines avec terrasse (et lit bébé sur demande). Petit-déjeuner (buffet), parking commode et piscine. Tarif avantageux et accueil soigné, aimable et convivial. Réservations par téléphone.

Camping de Berceo

tipo de documento Hébergement

...

Berceo

Situé dans la vallée de San Millán et au cœur de la sierra de la Demanda. Ses attraits touristiques sont les monastères de San Millán (Yuso et Suso), classés au patrimoine mondial et berceau de la langue espagnole. Randonnée (GR-93). Paysage de forêts de hêtres et d'ifs. Altitude 727 m. Mobil-homes et bungalows à louer. Salle de bain accessible aux personnes à mobilité réduite. Restaurant proposant des plats typiques de la Rioja : côtelettes d'agneau grillées aux sarments, pommes de terre à la riojane. Haute saison : du 16 juin au 15 septembre. Le prix de la parcelle comprend : tente, caravane ou autocaravane et une voiture ou une moto.

Berceo

Situé dans la vallée de San Millán et au cœur de la sierra de la Demanda. Ses attraits touristiques sont les monastères de San Millán (Yuso et Suso), classés au patrimoine mondial et berceau de la langue espagnole. Randonnée (GR-93). Paysage de forêts de hêtres et d'ifs. Altitude 727 m. Mobil-homes et bungalows à louer. Salle de bain accessible aux personnes à mobilité réduite. Restaurant proposant des plats typiques de la Rioja : côtelettes d'agneau grillées aux sarments, pommes de terre à la riojane. Haute saison : du 16 juin au 15 septembre. Le prix de la parcelle comprend : tente, caravane ou autocaravane et une voiture ou une moto.

Nestázar II

tipo de documento Hébergement

...

Berceo

Le gîte rural est situé dans le bourg de Berceo, au sein de la vallée de San Millán, occupée par des bois de hêtres, chênes, chênes-verts et pins, entre autres, formant une couverture forestière unique en son genre. Le randonneur passe d’un paysage à l’autre en permanence. Les richesses artistiques de l’endroit n’ont cependant rien à envier au milieu naturel. Nichés dans la vallée, les monastères de Yuso et de Suso, sont deux joyaux architecturaux et des sites historiques clé pour la compréhension de notre histoire. Le voyageur et trouvera de beaux exemples d’architecture populaire, une gastronomie traditionnelle à base de produits naturels et la tranquillité nécessaire au repos. Activités : randonnées. Circuits artistiques. Location de VTT. Dîners.

Berceo

Le gîte rural est situé dans le bourg de Berceo, au sein de la vallée de San Millán, occupée par des bois de hêtres, chênes, chênes-verts et pins, entre autres, formant une couverture forestière unique en son genre. Le randonneur passe d’un paysage à l’autre en permanence. Les richesses artistiques de l’endroit n’ont cependant rien à envier au milieu naturel. Nichés dans la vallée, les monastères de Yuso et de Suso, sont deux joyaux architecturaux et des sites historiques clé pour la compréhension de notre histoire. Le voyageur et trouvera de beaux exemples d’architecture populaire, une gastronomie traditionnelle à base de produits naturels et la tranquillité nécessaire au repos. Activités : randonnées. Circuits artistiques. Location de VTT. Dîners.

La Casona de María

tipo de documento Hébergement

...

Camprovín

Située au centre du village, la maison a été restaurée dans le respect de l’architecture traditionnelle de la région. Elle s’ouvre sur un environnement idéal pour la pratique de la randonnée. Proche de la capitale du meuble, Nájera et des monastères de San Millán et de Valvanera. La maison dispose de deux salons et de six chambres accueillantes avec TV et salle de bain, cuisine, porche et jardin privé. Détente, quiétude et repos.

Camprovín

Située au centre du village, la maison a été restaurée dans le respect de l’architecture traditionnelle de la région. Elle s’ouvre sur un environnement idéal pour la pratique de la randonnée. Proche de la capitale du meuble, Nájera et des monastères de San Millán et de Valvanera. La maison dispose de deux salons et de six chambres accueillantes avec TV et salle de bain, cuisine, porche et jardin privé. Détente, quiétude et repos.

Viña Cordovín

tipo de documento Hébergement

...

Cordovín

Gîte en location complète ou par chambres situé dans le quartier des caves de Cordovín, village réputé pour son clairet.

Le gîte compte 5 chambres dont la décoration évoque la vigne et le vin. Salon à chaque étage. De plus, terrasse ensoleillée et une autre avec barbecue pour goûters et jeux

Le village est situé à un emplacement privilégié à 9 km de San Millán et 3 km de Cañas, 13 km de Nájera et 17 km de Santo Domingo. Il se trouve également à côté du Chemin de Saint-Jacques, du Golf de Cirueña et à 30 km des pistes de ski de Valdezcaray.

Cordovín

Gîte en location complète ou par chambres situé dans le quartier des caves de Cordovín, village réputé pour son clairet.

Le gîte compte 5 chambres dont la décoration évoque la vigne et le vin. Salon à chaque étage. De plus, terrasse ensoleillée et une autre avec barbecue pour goûters et jeux

Le village est situé à un emplacement privilégié à 9 km de San Millán et 3 km de Cañas, 13 km de Nájera et 17 km de Santo Domingo. Il se trouve également à côté du Chemin de Saint-Jacques, du Golf de Cirueña et à 30 km des pistes de ski de Valdezcaray.

...

San Millán de la Cogolla

San Millán de la Cogolla est le nom du bourg formé à partir de deux monastères fondés par une communauté surgie autour de l'œuvre d'un saint ermite appelé Millán qui vécut 101 ans (473-574), consacré à la prière, dans les grottes de la sierra de la Demanda. Le plus ancien monastère s'appelle Suso, du latin sursum, qui signifie « en haut » ; l'autre est connu sous le nom de Yuso, du latin deorsum, « en bas ». Les deux ont été inscrits en 1997 au Patrimoine mondial de l'UNESCO.

De l'actuel monastère de Suso, construit entre le VIe et le 11e siècle, il reste divers vestiges importants des diverses périodes historiques qu'il a traversées : les grottes rupestres où vivaient les ermites, le premier monastère wisigoth, l'agrandissement mozarabe et enfin roman.

L'accès au monastère s'effectue à travers le parvis où se trouvent les tombes des Infants de Lara et de leur tuteur Nuño accompagnant les trois reines navarraises.

Par l'arc mozarabe aux chapiteaux en albâtre qui nous ramènent à l'époque du califat cordouan du 10e siècle, décorés de motifs végétaux et géométriques, vous accéderez au monastère mozarabe aux trois grands arcs en fer à cheval. Au fond, observez le reste de la primitive construction wisigothe.

La grotte sépulcrale conserve la pierre tombale du fondateur, de la seconde moitié du 12e siècle, construite en albâtre noir et décorée avec son gisant, revêtu de sa tenue sacerdotale, aube, chasuble et étole. À noter la croix sculptée sur sa poitrine et la décoration de numéros et de végétaux. Aujourd'hui, le Chemin de Saint-Jacques à son passage par La Rioja se dévie vers le monastère de Yuso où se trouvent les restes du saint.


Au Moyen-âge, ce fut un centre du pouvoir politique et culturel. De son important scriptorium sont sortis les premiers témoignages écrits des langues espagnole et basque, les gloses emilianenses. Aujourd'hui, c'est le Ministère de la Culture qui veille sur le monastère.

Pour toutes les activités réalisées par la Fondation San Millán dans les monastères de Yuso et de Suso, rendez-vous sur : www.emilianensis.com

www.monasteriodesanmillan.com

San Millán de la Cogolla

San Millán de la Cogolla est le nom du bourg formé à partir de deux monastères fondés par une communauté surgie autour de l'œuvre d'un saint ermite appelé Millán qui vécut 101 ans (473-574), consacré à la prière, dans les grottes de la sierra de la Demanda. Le plus ancien monastère s'appelle Suso, du latin sursum, qui signifie « en haut » ; l'autre est connu sous le nom de Yuso, du latin deorsum, « en bas ». Les deux ont été inscrits en 1997 au Patrimoine mondial de l'UNESCO.

De l'actuel monastère de Suso, construit entre le VIe et le 11e siècle, il reste divers vestiges importants des diverses périodes historiques qu'il a traversées : les grottes rupestres où vivaient les ermites, le premier monastère wisigoth, l'agrandissement mozarabe et enfin roman.

L'accès au monastère s'effectue à travers le parvis où se trouvent les tombes des Infants de Lara et de leur tuteur Nuño accompagnant les trois reines navarraises.

Par l'arc mozarabe aux chapiteaux en albâtre qui nous ramènent à l'époque du califat cordouan du 10e siècle, décorés de motifs végétaux et géométriques, vous accéderez au monastère mozarabe aux trois grands arcs en fer à cheval. Au fond, observez le reste de la primitive construction wisigothe.

La grotte sépulcrale conserve la pierre tombale du fondateur, de la seconde moitié du 12e siècle, construite en albâtre noir et décorée avec son gisant, revêtu de sa tenue sacerdotale, aube, chasuble et étole. À noter la croix sculptée sur sa poitrine et la décoration de numéros et de végétaux. Aujourd'hui, le Chemin de Saint-Jacques à son passage par La Rioja se dévie vers le monastère de Yuso où se trouvent les restes du saint.


Au Moyen-âge, ce fut un centre du pouvoir politique et culturel. De son important scriptorium sont sortis les premiers témoignages écrits des langues espagnole et basque, les gloses emilianenses. Aujourd'hui, c'est le Ministère de la Culture qui veille sur le monastère.

Pour toutes les activités réalisées par la Fondation San Millán dans les monastères de Yuso et de Suso, rendez-vous sur : www.emilianensis.com

www.monasteriodesanmillan.com

...

San Millán de la Cogolla

L'origine légendaire de la construction du monastère raconte comment le roi García de Nájera ordonna le transfert des restes de San Millán, alors à Suso, au monastère de Santa María La Real de Nájera. Les bœufs qui tiraient la charrette s'arrêtèrent dans la vallée, comme si les restes du saint se résistaient à la quitter, ce qui donna lieu à la construction à cet endroit de l'actuel monastère de Yuso. Du monastère roman des Xe et 11e s., il ne reste aujourd'hui aucun vestige car c'est sur le même site que, entre le 16e et le XVIIIe siècle, les abbés bénédictins firent bâtir l'actuel monastère de Yuso. Les Bénédictins étaient arrivés au 10e siècle. L'un de leurs grands abbés fut Domingo, originaire du village de Cañas, plus connu comme Santo Domingo de Silos.

Le portail d'accès au monastère remonte à 1661. Il affiche un San Millán Matamoros qui, selon la tradition, lutta contre les Maures aux côtés de saint Jacques à la bataille de Simancas. Le couloir un peu plus tardif, de 1689, donne accès au Salon des Rois, ainsi dénommé car décoré des quatre grandes toiles de rois mécènes du monastère.


La construction du cloître bas, de style Renaissance malgré des voûtes gothiques, débuta en 1549. Le cloître supérieur, classique, est orné de vingt-quatre toiles de José Vexes illustrant divers épisodes de la vie de San Millán telle qu'elle fut relatée par saint Braulio, archevêque de Saragosse.

La sacristie est l'une des plus belles d'Espagne et l'ancienne salle capitulaire fut utilisée en tant que telle à partir de 1693. Les fresques du plafond, du XVIIIe, conservent sans avoir été restaurées toute la richesse des couleurs originelles. Les stalles en bois de noyer sont surmontées de vingt-quatre tableaux à l'huile sur cuivre, de style baroque et d'origine flamande, madrilène ou italienne.

L'abbatiale a été la première construction de tout cet ensemble. Entreprise en 1504, elle était achevée trente-six ans plus tard et relève du gothique décadent. Le retable grandiose du maître-autel contient une toile de Fray Juan Ricci, de l'école du Gréco, qui représente San Millán à cheval à la bataille de Hacinas. Les stalles extraordinaires, signées de Sebastián de Medina vers 1676, complètent l'ensemble artistique de la chapelle majeure.

Pour leur part, les stalles du chœur-bas ont été réalisées par un sculpteur flamand vers 1640 tandis que l'arrière-chœur, de style rococo français, est décoré de sculptures en ronde-bosse représentant les disciples de San Millán. Remarquez également la splendide chaire plateresque décorée de reliefs des évangélistes et de symboles de la Passion. Le jubé, légèrement postérieur au chœur-bas, prend appui sur un arc orné de seize médaillons de la première moitié du 17e siècle.

Les étagères où reposent les livres de chœur du monastère ont conservé vingt-cinq volumes copiés entre 1729 et 1731. Les archives et la bibliothèque du monastère, dont les fonds sont de grande valeur pour les chercheurs, sont considérés comme les meilleurs d'Espagne. On y garde deux cartulaires et trois cents volumes originaux.

La salle d'exposition met en valeur les répliques d'ivoires romans des coffres : reliquaires de San Millán du 11e siècle et de San Felices du 12e.

Bâti par les moines bénédictins, ceux-ci y restèrent jusqu'à la vente des biens religieux et à la sécularisation du 19e siècle. Ce sont actuellement les Augustins Récollets qui gardent vivant l'esprit du monastère.

Pour être au courant de toutes les activités organisées par la Fondation San Millán dans les monastères de Yuso et Suso, rendez-vous sur : www.emilianensis.com

www.monasteriodesanmillan.com

San Millán de la Cogolla

L'origine légendaire de la construction du monastère raconte comment le roi García de Nájera ordonna le transfert des restes de San Millán, alors à Suso, au monastère de Santa María La Real de Nájera. Les bœufs qui tiraient la charrette s'arrêtèrent dans la vallée, comme si les restes du saint se résistaient à la quitter, ce qui donna lieu à la construction à cet endroit de l'actuel monastère de Yuso. Du monastère roman des Xe et 11e s., il ne reste aujourd'hui aucun vestige car c'est sur le même site que, entre le 16e et le XVIIIe siècle, les abbés bénédictins firent bâtir l'actuel monastère de Yuso. Les Bénédictins étaient arrivés au 10e siècle. L'un de leurs grands abbés fut Domingo, originaire du village de Cañas, plus connu comme Santo Domingo de Silos.

Le portail d'accès au monastère remonte à 1661. Il affiche un San Millán Matamoros qui, selon la tradition, lutta contre les Maures aux côtés de saint Jacques à la bataille de Simancas. Le couloir un peu plus tardif, de 1689, donne accès au Salon des Rois, ainsi dénommé car décoré des quatre grandes toiles de rois mécènes du monastère.


La construction du cloître bas, de style Renaissance malgré des voûtes gothiques, débuta en 1549. Le cloître supérieur, classique, est orné de vingt-quatre toiles de José Vexes illustrant divers épisodes de la vie de San Millán telle qu'elle fut relatée par saint Braulio, archevêque de Saragosse.

La sacristie est l'une des plus belles d'Espagne et l'ancienne salle capitulaire fut utilisée en tant que telle à partir de 1693. Les fresques du plafond, du XVIIIe, conservent sans avoir été restaurées toute la richesse des couleurs originelles. Les stalles en bois de noyer sont surmontées de vingt-quatre tableaux à l'huile sur cuivre, de style baroque et d'origine flamande, madrilène ou italienne.

L'abbatiale a été la première construction de tout cet ensemble. Entreprise en 1504, elle était achevée trente-six ans plus tard et relève du gothique décadent. Le retable grandiose du maître-autel contient une toile de Fray Juan Ricci, de l'école du Gréco, qui représente San Millán à cheval à la bataille de Hacinas. Les stalles extraordinaires, signées de Sebastián de Medina vers 1676, complètent l'ensemble artistique de la chapelle majeure.

Pour leur part, les stalles du chœur-bas ont été réalisées par un sculpteur flamand vers 1640 tandis que l'arrière-chœur, de style rococo français, est décoré de sculptures en ronde-bosse représentant les disciples de San Millán. Remarquez également la splendide chaire plateresque décorée de reliefs des évangélistes et de symboles de la Passion. Le jubé, légèrement postérieur au chœur-bas, prend appui sur un arc orné de seize médaillons de la première moitié du 17e siècle.

Les étagères où reposent les livres de chœur du monastère ont conservé vingt-cinq volumes copiés entre 1729 et 1731. Les archives et la bibliothèque du monastère, dont les fonds sont de grande valeur pour les chercheurs, sont considérés comme les meilleurs d'Espagne. On y garde deux cartulaires et trois cents volumes originaux.

La salle d'exposition met en valeur les répliques d'ivoires romans des coffres : reliquaires de San Millán du 11e siècle et de San Felices du 12e.

Bâti par les moines bénédictins, ceux-ci y restèrent jusqu'à la vente des biens religieux et à la sécularisation du 19e siècle. Ce sont actuellement les Augustins Récollets qui gardent vivant l'esprit du monastère.

Pour être au courant de toutes les activités organisées par la Fondation San Millán dans les monastères de Yuso et Suso, rendez-vous sur : www.emilianensis.com

www.monasteriodesanmillan.com

filter_list

Filtrar

close

Trouvez

facetas