formularioHidden
formularioRDF
Login

 

Rechercher dans La Rioja Turismo close

COMMENCEZ À TAPER...

Aucun résultat de foin

Panel Information

Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar la experiencia de navegación y ofrecer contenidos de interés. Al continuar con la navegación entendemos que se acepta nuestra política de cookies.

Faire > peciña

facetas
filter_listFiltrar

visualisation

2 résultats

...

San Vicente de la Sonsierra

L'ensemble archéologique comprend la chapelle Santa María de la Piscina, une nécropole de repeuplement, un hameau avec des habitations semi-rupestres et des vestiges de sites fortifiés ou belvédères. Après les travaux de restauration de l'ermitage (1976-78), une série de campagnes de fouilles ont été réalisées autour de celle-ci avec, à la clé, la découverte d'un bourg médiéval datant du Xe au 14e siècles. Certaines des tombes trouvées sont de la seconde moitié du 10e siècle, ce qui suggère qu'il y aurait eu un hameau avant la fondation de l'infant Don Ramiro Sánchez, provoqué par un repeuplement probablement. Vers le 14e siècle, la guerre civile castillane déboucha sur un abandon du bourg. Les habitants l'ont plus tard reformé non loin du village de Peciña, nom dérivé de Piscina.

L'ermitage Santa María de la Piscina est l'édifice roman le plus complet et plus beau préservé dans La Rioja. Pleinement romane, elle a été construite au milieu du 12e siècle et n'a pas d'ajouts ultérieurs (à l'exception de la Devise, au-dessus du portail sud, vers 1537). Particulièrement intéressante, il s'agit de la seule chapelle romane de cette époque qui soit conservée dans un état assez pur. En effet, presque tout le roman de La Rioja est plus tardif.

En pierre de taille, elle possède une nef à quatre travées coiffée d'une voûte en plein cintre avec trois arcs doubleaux, presbyterium* rectangulaire couvert de la même manière et abside semi-circulaire coiffé d'une voûte en cul-de-four. Adossée au mur nord de la nef, remarquer une salle rectangulaire avec voûte en demi-berceau, qui aurait été le lieu de réunion des « diviseros » et du côté ouest du transept une tour-clocher carrée.

San Vicente de la Sonsierra

L'ensemble archéologique comprend la chapelle Santa María de la Piscina, une nécropole de repeuplement, un hameau avec des habitations semi-rupestres et des vestiges de sites fortifiés ou belvédères. Après les travaux de restauration de l'ermitage (1976-78), une série de campagnes de fouilles ont été réalisées autour de celle-ci avec, à la clé, la découverte d'un bourg médiéval datant du Xe au 14e siècles. Certaines des tombes trouvées sont de la seconde moitié du 10e siècle, ce qui suggère qu'il y aurait eu un hameau avant la fondation de l'infant Don Ramiro Sánchez, provoqué par un repeuplement probablement. Vers le 14e siècle, la guerre civile castillane déboucha sur un abandon du bourg. Les habitants l'ont plus tard reformé non loin du village de Peciña, nom dérivé de Piscina.

L'ermitage Santa María de la Piscina est l'édifice roman le plus complet et plus beau préservé dans La Rioja. Pleinement romane, elle a été construite au milieu du 12e siècle et n'a pas d'ajouts ultérieurs (à l'exception de la Devise, au-dessus du portail sud, vers 1537). Particulièrement intéressante, il s'agit de la seule chapelle romane de cette époque qui soit conservée dans un état assez pur. En effet, presque tout le roman de La Rioja est plus tardif.

En pierre de taille, elle possède une nef à quatre travées coiffée d'une voûte en plein cintre avec trois arcs doubleaux, presbyterium* rectangulaire couvert de la même manière et abside semi-circulaire coiffé d'une voûte en cul-de-four. Adossée au mur nord de la nef, remarquer une salle rectangulaire avec voûte en demi-berceau, qui aurait été le lieu de réunion des « diviseros » et du côté ouest du transept une tour-clocher carrée.

...

San Vicente de la Sonsierra

Lasierra de Cameros offre le plus bel ensemble de dolmens de la Rioja. Il s'agit de monuments funéraires collectifs composés d'une enceinte de grandes pierres dressées ou mégalithes et d'un tumulus de terre et de pierres qui la recouvrait. Les enterrements étaient effectués dans l'enceinte centrale.

Les principaux sépulcres néolithiques de Cameros sont difficiles à trouver car ils ne sont pas signalés et ils ne peuvent donc pas être visités, sauf en compagnie d'experts.

L'accès au Dolmen du Collado del Mallo, qui a été reconstruit, est indiqué depuis Trevijano.
À San Vicente de la Sonsierra, au hameau de Peciña, vous trouverez le Dolmen de la Cascaja.

San Vicente de la Sonsierra

Lasierra de Cameros offre le plus bel ensemble de dolmens de la Rioja. Il s'agit de monuments funéraires collectifs composés d'une enceinte de grandes pierres dressées ou mégalithes et d'un tumulus de terre et de pierres qui la recouvrait. Les enterrements étaient effectués dans l'enceinte centrale.

Les principaux sépulcres néolithiques de Cameros sont difficiles à trouver car ils ne sont pas signalés et ils ne peuvent donc pas être visités, sauf en compagnie d'experts.

L'accès au Dolmen du Collado del Mallo, qui a été reconstruit, est indiqué depuis Trevijano.
À San Vicente de la Sonsierra, au hameau de Peciña, vous trouverez le Dolmen de la Cascaja.
filter_list

Filtrar

close

Trouvez

facetas