formularioHidden
formularioRDF
Login

 

Panel Information

Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar la experiencia de navegación y ofrecer contenidos de interés. Al continuar con la navegación entendemos que se acepta nuestra política de cookies.

Voir et à faire

visualisation

facetas

149 résultats

...

Lasierra de Cameros offre le plus bel ensemble de dolmens de la Rioja. Il s'agit de monuments funéraires collectifs composés d'une enceinte de grandes pierres dressées ou mégalithes et d'un tumulus de terre et de pierres qui la recouvrait. Les enterrements étaient effectués dans l'enceinte centrale.

Les principaux sépulcres néolithiques de Cameros sont difficiles à trouver car ils ne sont pas signalés et ils ne peuvent donc pas être visités, sauf en compagnie d'experts.

L'accès au Dolmen du Collado del Mallo, qui a été reconstruit, est indiqué depuis Trevijano.
À San Vicente de la Sonsierra, au hameau de Peciña, vous trouverez le Dolmen de la Cascaja.
,
En la sierra de Cameros, se encuentra el mayor conjunto de dólmenes de La Rioja. Son monumentos funerarios colectivos formados por una cámara delimitada por grandes losas de piedra verticales o megalitos y de un túmulo de tierra y piedras que la rodeaba. Los enterramientos se realizaban dentro de la cámara.

Los principales sepulcros neolíticos de Cameros son de difícil acceso y localización, no están señalizados y por lo tanto no se pueden visitar, salvo en compañía de expertos.

El Dolmen de El Collado de El Mallo está reconstruido y señalizado desde Trevijano.
En San Vicente de la Sonsierra, en la aldea de Peciña, se localiza el Dolmen de “la Cascaja”.

Lasierra de Cameros offre le plus bel ensemble de dolmens de la Rioja. Il s'agit de monuments funéraires collectifs composés d'une enceinte de grandes pierres dressées ou mégalithes et d'un tumulus de terre et de pierres qui la recouvrait. Les enterrements étaient effectués dans l'enceinte centrale.

Les principaux sépulcres néolithiques de Cameros sont difficiles à trouver car ils ne sont pas signalés et ils ne peuvent donc pas être visités, sauf en compagnie d'experts.

L'accès au Dolmen du Collado del Mallo, qui a été reconstruit, est indiqué depuis Trevijano.
À San Vicente de la Sonsierra, au hameau de Peciña, vous trouverez le Dolmen de la Cascaja.
,
En la sierra de Cameros, se encuentra el mayor conjunto de dólmenes de La Rioja. Son monumentos funerarios colectivos formados por una cámara delimitada por grandes losas de piedra verticales o megalitos y de un túmulo de tierra y piedras que la rodeaba. Los enterramientos se realizaban dentro de la cámara.

Los principales sepulcros neolíticos de Cameros son de difícil acceso y localización, no están señalizados y por lo tanto no se pueden visitar, salvo en compañía de expertos.

El Dolmen de El Collado de El Mallo está reconstruido y señalizado desde Trevijano.
En San Vicente de la Sonsierra, en la aldea de Peciña, se localiza el Dolmen de “la Cascaja”.

...

Agoncillo

Le Musée Würth a été conçu pour accueillir l'art contemporain international d'avant-garde des 20e et 21e siècles. C'est ici que seront exposées les œuvres appartenant au fonds artistique propre de Würth Espagne, ainsi que celles de la Collection Würth venant d'Allemagne, considérée comme étant l'une des principales collections d'Europe et constituée grâce à l'initiative du Professeur Dr.h.c. Reinhold Würth depuis les années 60.

Entrez découvrir les expositions actuelles.

Agoncillo

Le Musée Würth a été conçu pour accueillir l'art contemporain international d'avant-garde des 20e et 21e siècles. C'est ici que seront exposées les œuvres appartenant au fonds artistique propre de Würth Espagne, ainsi que celles de la Collection Würth venant d'Allemagne, considérée comme étant l'une des principales collections d'Europe et constituée grâce à l'initiative du Professeur Dr.h.c. Reinhold Würth depuis les années 60.

Entrez découvrir les expositions actuelles.

...

Agoncillo

Plan quadrangulaire irrégulier, flanqué de quatre grosses tours aux angles, avec un patio aux colonnes toscanes et un réservoir d'eau. Siège de la mairie d'Agoncillo.
Époque : 14e et 16e siècles
Propriété :municipale
Visites :renseignements au +34 941 431 007/ 638 989 240

Agoncillo

Plan quadrangulaire irrégulier, flanqué de quatre grosses tours aux angles, avec un patio aux colonnes toscanes et un réservoir d'eau. Siège de la mairie d'Agoncillo.
Époque : 14e et 16e siècles
Propriété :municipale
Visites :renseignements au +34 941 431 007/ 638 989 240

...

Aguilar del Río Alhama

Le centre d'interprétation de Contrebia Leucade présente une exposition qui, au fil des salles, recrée sur un mode attrayant et suggestif, une ville appartenant à un monde celtibère chargé de symbolisme. Vie quotidienne, coutumes, fonction militaire et stratégique, rêves et impressions de ses constructeurs et de ses habitants.

En cinq tableaux, l'expo propose une vision de la ville celtibère : le site physique, l'histoire, l'architecture militaire, les maisons, la nature animiste, les habitants, les histoires... Ainsi, le visiteur est plongé dans l'ambiance d'une époque où cette zone de La Rioja et ses habitants constituaient un pôle attrayant et imaginaire du monde celtibère.

Aguilar del Río Alhama

Le centre d'interprétation de Contrebia Leucade présente une exposition qui, au fil des salles, recrée sur un mode attrayant et suggestif, une ville appartenant à un monde celtibère chargé de symbolisme. Vie quotidienne, coutumes, fonction militaire et stratégique, rêves et impressions de ses constructeurs et de ses habitants.

En cinq tableaux, l'expo propose une vision de la ville celtibère : le site physique, l'histoire, l'architecture militaire, les maisons, la nature animiste, les habitants, les histoires... Ainsi, le visiteur est plongé dans l'ambiance d'une époque où cette zone de La Rioja et ses habitants constituaient un pôle attrayant et imaginaire du monde celtibère.

...

Aguilar del Río Alhama

Voici l'une des installations humaines les plus anciennes de la Rioja, située sur la rive droite de l'Alhama, près d'Inestrillas et d'Aguilar del Río Alhama, entre deux petites collines. Les restes les plus anciens correspondent à un enterrement, de la fin du seconde millénaire av. J.-C. La grotte des Lacs a révélé des restes humains et des fragments de poterie de la fin de l'âge du Bronze.

La tribu de Pelendones occupe Contrebia Leukade à l'âge du Fer. Ils construisent une fortification en profitant de l'escarpement rocheux sur la rivière. Ils réalisent des terrassements et creusent des habitations de plan rectangulaire dans la roche.

Vers la seconde moitié du 4e s. avant notre ère, d'autres tribus celtibères agrandissent le site et renforcent le système défensif en creusant un profond fossé dans la roche et en entourant le site d'une muraille. Ils effectuent divers aménagements pour s'approvisionner en eau potable. Puis vinrent les Romains, qui conquirent la ville en l'an 142 av. JC, lors de romanisation des terres de l'Alhama.

De nos jours, le site archéologique reste l'un des plus spectaculaires de la Péninsule et le plus parlant pour connaître le degré de développement technique et d'organisation des Celtibères.

LE SYSTÈME DE DÉFENSE

Le creusement du fossé de près de 700 m de long et 8 m de profondeur a supposé l'extraction de plus de 40 000 mètres cubes de pierre qui serviront à la construction de la muraille. Depuis les dernières fouilles, tout le tracé de celle-ci, dont il ne reste que quelques pans, peut être suivi. Les fragments qui restent debout montrent les signes de réparations dont la chronologie reste à préciser.

Les vestiges les plus anciens se trouvent à l'extrémité Est, à l'endroit le plus élevé du site. La muraille qui ferme le côté nord, le plus bas de la ville et proche de la rivière, diffère du reste tant par sa typologie que par sa technique. Elle présente six clochers semi-circulaires, dont deux flanquent une porte, où prédomine la pierre calcaire bien taillée et disposée. La construction, en retrait de plusieurs mètres par rapport à la muraille celtibère, date de la fin du 1er ou du 2e siècle de notre ère.

URBANISME

L'aménagement intérieur de la ville est adapté au relief irrégulier du site. Les maisons sont disposées en rang le long de rues bien tracées en suivant les courbes de niveau. De plan rectangulaire, elles comportent plusieurs pièces disposées longitudinalement.

Les plus complètes comportaient trois espaces : un vestibule servant à des fins accessoires comme le rangement de bois et d'outils agricoles, l'installation du métier à tisser ou le stockage de produits périssables, une pièce principale, avec le foyer disposé légèrement en hauteur et un cellier de dimensions variables, qui, souvent, est développé en profondeur pour former de vastes espaces souterrains au plafond à double pan. Indistinctement, soit dans le vestibule, soit dans la pièce principale, mais presque toujours dans leur zone de contact, il existe un ou deux réservoirs creusés dans la roche et enduits de plâtre qui étaient couverts par un couvercle en bois.

La conservation d'une part importante de l'élévation des murs creusés dans la roche, ainsi que des mortaises où s'encastraient les poutres, a révélé que certaines maisons avaient plusieurs étages, compensant ainsi la faible emprise au sol par un grand développement en hauteur.

Normalement, les sols des maisons étaient en terre battue, régulièrement reprise et couverte d'une nouvelle couche. Mais à une époque plus avancée, sous la domination romaine, des pavements spéciaux en mosaïques décorées de motifs géométriques, d'animaux et de plantes schématisées, ont fait leur apparition.

OUVRAGES D'APPROVISIONNEMENT EN EAU

Pour assurer un approvisionnement permanent et abondant en eau sans dépendre de l'extérieur, les habitants de Contrebia réalisèrent deux ouvrages sans équivalent dans le monde celtibère. Il s'agit de deux accès qui relient l'intérieur de la ville et le réseau phréatique de l'Alhama. Celui qui se trouve le plus au Sud donnait sur la grotte dite des Lacs et son entrée, ainsi que ses premiers mètres, ont été conservés. Quant au second, il s'agit d'un puits creusé dans la roche, auquel on peut accéder de l'intérieur de la ville par un escalier également taillé dans la roche et en partie voûté.

Deux phases ont marqué sa construction ; au départ, il s'agissait d'une citerne alimentée par un petit conduit prélevant de l'eau de l'Alhama. Mais cette dépendance de l'extérieur facilitait, aux époques de siège, l'interruption de l'approvisionnement, ce qui entraîna une reconstruction approfondissant l'ensemble, soit les escaliers d'accès et la citerne, jusqu'à atteindre le niveau phréatique de la rivière afin de maintenir constant l'approvisionnement sans dépendre de l'extérieur.


Pour en savoir plus sur Contrebia Leukade, vous pouvez visiter son Centre d'Interprétation à Aguilar del Río Alhama ou www.contrebialeucade.com

Aguilar del Río Alhama

Voici l'une des installations humaines les plus anciennes de la Rioja, située sur la rive droite de l'Alhama, près d'Inestrillas et d'Aguilar del Río Alhama, entre deux petites collines. Les restes les plus anciens correspondent à un enterrement, de la fin du seconde millénaire av. J.-C. La grotte des Lacs a révélé des restes humains et des fragments de poterie de la fin de l'âge du Bronze.

La tribu de Pelendones occupe Contrebia Leukade à l'âge du Fer. Ils construisent une fortification en profitant de l'escarpement rocheux sur la rivière. Ils réalisent des terrassements et creusent des habitations de plan rectangulaire dans la roche.

Vers la seconde moitié du 4e s. avant notre ère, d'autres tribus celtibères agrandissent le site et renforcent le système défensif en creusant un profond fossé dans la roche et en entourant le site d'une muraille. Ils effectuent divers aménagements pour s'approvisionner en eau potable. Puis vinrent les Romains, qui conquirent la ville en l'an 142 av. JC, lors de romanisation des terres de l'Alhama.

De nos jours, le site archéologique reste l'un des plus spectaculaires de la Péninsule et le plus parlant pour connaître le degré de développement technique et d'organisation des Celtibères.

LE SYSTÈME DE DÉFENSE

Le creusement du fossé de près de 700 m de long et 8 m de profondeur a supposé l'extraction de plus de 40 000 mètres cubes de pierre qui serviront à la construction de la muraille. Depuis les dernières fouilles, tout le tracé de celle-ci, dont il ne reste que quelques pans, peut être suivi. Les fragments qui restent debout montrent les signes de réparations dont la chronologie reste à préciser.

Les vestiges les plus anciens se trouvent à l'extrémité Est, à l'endroit le plus élevé du site. La muraille qui ferme le côté nord, le plus bas de la ville et proche de la rivière, diffère du reste tant par sa typologie que par sa technique. Elle présente six clochers semi-circulaires, dont deux flanquent une porte, où prédomine la pierre calcaire bien taillée et disposée. La construction, en retrait de plusieurs mètres par rapport à la muraille celtibère, date de la fin du 1er ou du 2e siècle de notre ère.

URBANISME

L'aménagement intérieur de la ville est adapté au relief irrégulier du site. Les maisons sont disposées en rang le long de rues bien tracées en suivant les courbes de niveau. De plan rectangulaire, elles comportent plusieurs pièces disposées longitudinalement.

Les plus complètes comportaient trois espaces : un vestibule servant à des fins accessoires comme le rangement de bois et d'outils agricoles, l'installation du métier à tisser ou le stockage de produits périssables, une pièce principale, avec le foyer disposé légèrement en hauteur et un cellier de dimensions variables, qui, souvent, est développé en profondeur pour former de vastes espaces souterrains au plafond à double pan. Indistinctement, soit dans le vestibule, soit dans la pièce principale, mais presque toujours dans leur zone de contact, il existe un ou deux réservoirs creusés dans la roche et enduits de plâtre qui étaient couverts par un couvercle en bois.

La conservation d'une part importante de l'élévation des murs creusés dans la roche, ainsi que des mortaises où s'encastraient les poutres, a révélé que certaines maisons avaient plusieurs étages, compensant ainsi la faible emprise au sol par un grand développement en hauteur.

Normalement, les sols des maisons étaient en terre battue, régulièrement reprise et couverte d'une nouvelle couche. Mais à une époque plus avancée, sous la domination romaine, des pavements spéciaux en mosaïques décorées de motifs géométriques, d'animaux et de plantes schématisées, ont fait leur apparition.

OUVRAGES D'APPROVISIONNEMENT EN EAU

Pour assurer un approvisionnement permanent et abondant en eau sans dépendre de l'extérieur, les habitants de Contrebia réalisèrent deux ouvrages sans équivalent dans le monde celtibère. Il s'agit de deux accès qui relient l'intérieur de la ville et le réseau phréatique de l'Alhama. Celui qui se trouve le plus au Sud donnait sur la grotte dite des Lacs et son entrée, ainsi que ses premiers mètres, ont été conservés. Quant au second, il s'agit d'un puits creusé dans la roche, auquel on peut accéder de l'intérieur de la ville par un escalier également taillé dans la roche et en partie voûté.

Deux phases ont marqué sa construction ; au départ, il s'agissait d'une citerne alimentée par un petit conduit prélevant de l'eau de l'Alhama. Mais cette dépendance de l'extérieur facilitait, aux époques de siège, l'interruption de l'approvisionnement, ce qui entraîna une reconstruction approfondissant l'ensemble, soit les escaliers d'accès et la citerne, jusqu'à atteindre le niveau phréatique de la rivière afin de maintenir constant l'approvisionnement sans dépendre de l'extérieur.


Pour en savoir plus sur Contrebia Leukade, vous pouvez visiter son Centre d'Interprétation à Aguilar del Río Alhama ou www.contrebialeucade.com

...

Aguilar del Río Alhama

Restos del castillo defensivo en lo alto de un cerro sobre el pueblo.
Época: Siglo XII
Propiedad: Municipal
Visitable: No, Vestiges du château défensif qui surplombait le village.
Époque :12e siècle
Propriété :municipale
Visites :non

Aguilar del Río Alhama

Restos del castillo defensivo en lo alto de un cerro sobre el pueblo.
Época: Siglo XII
Propiedad: Municipal
Visitable: No, Vestiges du château défensif qui surplombait le village.
Époque :12e siècle
Propriété :municipale
Visites :non

...

Aguilar del Río Alhama

Système défensif du Haut Moyen-Âge, adossé à un escarpement rocheux surplombant la rivière. Tour fortifiée crénelée.
Époque : 12e et 13e siècles.
Propriété : municipale
Visites :entrée libre

Aguilar del Río Alhama

Système défensif du Haut Moyen-Âge, adossé à un escarpement rocheux surplombant la rivière. Tour fortifiée crénelée.
Époque : 12e et 13e siècles.
Propriété : municipale
Visites :entrée libre

...

Albelda de Iregua

Almazara Valle del Iregua, situé dans la commune d'Albelda de Iregua (La Rioja) est le premier pressoir à huile de la vallée.

Almazara Valle del Iregua est une entreprise qui utilise une technologie de dernière génération pour produire une huile d'olive vierge de première pression à froid, non filtrée. La qualité est le maître mot de l'entreprise. Des activités variées et des cours de dégustation permettent de promouvoir l'oléiculture et le tourisme de l’huile.

Selon Almazara Valle del Iregua, les consommateurs se doivent de connaître les meilleures méthodes d'extraction de l'huile d'olive vierge extra. Misant sur la qualité, le pressoir à huile produit des huiles de première pression à froid exemptes de tout additif. Toute la production d'huile d'olive est de catégorie supérieure, obtenue uniquement par des moyens mécaniques directement à partir des olives.

Almazara Valle del Iregua s'est adaptée à la législation concernant l'agriculture écologique en se dotant de machines ultra-modernes en acier inox qui travaillent selon le système d'extraction en 2 phases. L'entreprise possède la certification ISO 14001 ENVIRONNEMENT.

Parmi les activités de l'entreprise, la promotion de le tourisme de l’huile est assurée par des visites guidées du moulin à huile et des oliveraies, ainsi que des dégustations et des cours d'oléiculture et d'oléotechnie.

Albelda de Iregua

Almazara Valle del Iregua, situé dans la commune d'Albelda de Iregua (La Rioja) est le premier pressoir à huile de la vallée.

Almazara Valle del Iregua est une entreprise qui utilise une technologie de dernière génération pour produire une huile d'olive vierge de première pression à froid, non filtrée. La qualité est le maître mot de l'entreprise. Des activités variées et des cours de dégustation permettent de promouvoir l'oléiculture et le tourisme de l’huile.

Selon Almazara Valle del Iregua, les consommateurs se doivent de connaître les meilleures méthodes d'extraction de l'huile d'olive vierge extra. Misant sur la qualité, le pressoir à huile produit des huiles de première pression à froid exemptes de tout additif. Toute la production d'huile d'olive est de catégorie supérieure, obtenue uniquement par des moyens mécaniques directement à partir des olives.

Almazara Valle del Iregua s'est adaptée à la législation concernant l'agriculture écologique en se dotant de machines ultra-modernes en acier inox qui travaillent selon le système d'extraction en 2 phases. L'entreprise possède la certification ISO 14001 ENVIRONNEMENT.

Parmi les activités de l'entreprise, la promotion de le tourisme de l’huile est assurée par des visites guidées du moulin à huile et des oliveraies, ainsi que des dégustations et des cours d'oléiculture et d'oléotechnie.

...

Albelda de Iregua

Situé à Albelda, le moulin ou Almazara Valle del Iregua a été fondé en 2008 dans le but d'encourager la culture des oliviers dans la vallée de l'Iregua. La famille García Cámara a d'abord planté 20 hectares d'arbequina bio dont sont issus les fruits qui servent à élaborer son huile. Commercialisé sous les marques Candor et Santificetur, l'huile a reçu un prix au concours international d'huiles bio Ecotrama 2009, en reconnaissance au savoir-faire de Almazara Valle del Iregua dans sa première année.

La visite comprend un parcours du moulin et une dégustation de nos huiles. À la fin de la visite, une collation et un vin AOC Rioja sont proposés. Une bouteille d'huile bio de notre marque « CANDOR » est également offerte à nos visiteurs, en cadeau, à la fin de la visite.

Sur place, ne manquez pas de visiter notre boutique où vous pourrez acheter toutes nos huiles.

Groupes de 8 personnes minimum

Durée 2h30 environ

Prix par personne 12 €

Albelda de Iregua

Situé à Albelda, le moulin ou Almazara Valle del Iregua a été fondé en 2008 dans le but d'encourager la culture des oliviers dans la vallée de l'Iregua. La famille García Cámara a d'abord planté 20 hectares d'arbequina bio dont sont issus les fruits qui servent à élaborer son huile. Commercialisé sous les marques Candor et Santificetur, l'huile a reçu un prix au concours international d'huiles bio Ecotrama 2009, en reconnaissance au savoir-faire de Almazara Valle del Iregua dans sa première année.

La visite comprend un parcours du moulin et une dégustation de nos huiles. À la fin de la visite, une collation et un vin AOC Rioja sont proposés. Une bouteille d'huile bio de notre marque « CANDOR » est également offerte à nos visiteurs, en cadeau, à la fin de la visite.

Sur place, ne manquez pas de visiter notre boutique où vous pourrez acheter toutes nos huiles.

Groupes de 8 personnes minimum

Durée 2h30 environ

Prix par personne 12 €

...

Aldeanueva de Ebro

Fondée en 2008, Almazara Riojana est une entreprise familiale forte d'une longue expérience en oléiculture qui se consacre à la production d'huile d'olive vierge extra de la meilleure qualité. Constituée afin de créer un excellent produit, la société soignent ses processus, de l'arbre à la vente, en passant par la récolte et par la production de l'huile. Sous les marques Oleus et Ecoleus, elle commercialise l'huile qu'elle produit en deux catégories : conventionnelle et biologique. Protégée par une appellation d'origine contrôlée, elle est principalement vendue sur le marché gourmet. En outre, la société Almazara Riojana assure une prestation de services en conseil et en entretien de propriétés oléicoles.

Aldeanueva de Ebro

Fondée en 2008, Almazara Riojana est une entreprise familiale forte d'une longue expérience en oléiculture qui se consacre à la production d'huile d'olive vierge extra de la meilleure qualité. Constituée afin de créer un excellent produit, la société soignent ses processus, de l'arbre à la vente, en passant par la récolte et par la production de l'huile. Sous les marques Oleus et Ecoleus, elle commercialise l'huile qu'elle produit en deux catégories : conventionnelle et biologique. Protégée par une appellation d'origine contrôlée, elle est principalement vendue sur le marché gourmet. En outre, la société Almazara Riojana assure une prestation de services en conseil et en entretien de propriétés oléicoles.

...

Alesón

Petit centre d'interprétation sur le châtaignier et son fruit, avec explication de l'évolution, des valeurs et de l'usage de l'arbre et de la châtaigne.

La châtaigne est un fruit de grande tradition dans notre société, de grande valeur nutritive et culturelle mais largement méconnu du point de vue gastronomique.
Ce centre vise à valoriser la châtaigne et à la faire connaître sous tous ses aspects.
Il s'appuie pour cela sur une série de panneaux explicatifs et des dépliants, sur un montage audiovisuel et sur des dégustations de marrons chauds ou de châtaignes transformées en crèmes, liqueurs, etc.

L'espace héberge une petite boutique où sont vendus toutes sortes de produits à base de châtaignes et les ustensiles liés à son utilisation.

Alesón

Petit centre d'interprétation sur le châtaignier et son fruit, avec explication de l'évolution, des valeurs et de l'usage de l'arbre et de la châtaigne.

La châtaigne est un fruit de grande tradition dans notre société, de grande valeur nutritive et culturelle mais largement méconnu du point de vue gastronomique.
Ce centre vise à valoriser la châtaigne et à la faire connaître sous tous ses aspects.
Il s'appuie pour cela sur une série de panneaux explicatifs et des dépliants, sur un montage audiovisuel et sur des dégustations de marrons chauds ou de châtaignes transformées en crèmes, liqueurs, etc.

L'espace héberge une petite boutique où sont vendus toutes sortes de produits à base de châtaignes et les ustensiles liés à son utilisation.

...

Alfaro

La tonnellerie fabrique exclusivement des barriques en chêne, avec une méthode artisanale.

Alfaro

La tonnellerie fabrique exclusivement des barriques en chêne, avec une méthode artisanale.